La procédure normale d'inscription des étudiants étrangers venant en France hors convention tend aujourd'hui à être largement bouleversée par l'instauration des Centres pour les Études en France (CEF). En effet, dans six pays pour l'instant, bientôt suivis par d'autres, il faut obligatoirement passer par les CEF pour avoir l'autorisation de venir faire ses études en France.

Suite à une convention pilotée par le ministère français des affaires étrangères, des CEF sont aujourd'hui opérationnels en Algérie, Tunisie, Maroc, Chine, Vietnam et Sénégal.

La procédure à suivre pour les étudiants de ces six pays est différente selon que l'université d'accueil adhère ou non à la convention CEF.

> Si l'université d'accueil adhère à la convention CEF :

Il faut s'adresser directement au CEF (rattaché à l'ambassade de France) pour obtenir un dossier. Une fois ce dossier renseigné, il est étudié par le CEF qui rend un avis et transmet le dossier de l'étudiant par informatique à l'université d'accueil et au service des visas du consulat ou de l'ambassade.

> Si l'université d'accueil n'adhère pas à la convention CEF :

Il faut passer par la procédure normale de la demande d'admission préalable (DAP) (cf. « S'inscrire à l'université ») auprès de l'université d'accueil, puis s'adresser au CEF qui rendra un avis et s'occupera de transférer le dossier au service des visas dépendant du consulat.

Les CEF, lieux de passage obligatoires pour venir étudier en France dans ces six pays, pratiquent une forme de sélection, qui est normalement une prérogative des universités. Ils possèdent plusieurs critères d'appréciation pour délivrer leur avis qui est déterminant pour être accepté.

Ces critères sont fondés sur des éléments pédagogiques et financiers :
• Parcours académique
• Projet pédagogique de haut niveau et des fortes motivations
• La nature du diplôme
• Les capacités financières et linguistiques
• Les relations de la France avec les pays d'origine
• Absence de troubles à l'ordre public
Une fois auditionné par le CEF, le dossier de l'étudiant est transmis avec son avis au service des visas du consulat de France à l'étranger qui délivre à l'étudiant un visa D (étud